assurance pour-vsp

Dans le cas classique de l’obtention d’une voiture, l’acquéreur détient en premier lieu un permis de conduire, c’est une évidence. Là, le conducteur de la voiture est censé avoir ses papiers conformes à la législation notamment son assurance voiture. Mais, dans le cas d’une voiture achetée et que son détenteur n’a pas de permis de conduire, est-ce qu’il y a des solutions d’assurance envisageables ? Qu’est-ce qu’il y a lieu de faire ?

Assurance pour VSP : ce qu’il faut impérativement savoir !

VSP, voiture sans permis, est une solution qui a été attribuée aux conducteurs qui ne sont pas dans la mesure d’avoir un permis de conduire ou bien, ils ont en un mais ne peuvent pas l’utiliser dans la zone où ils se trouvent. Avant de penser à l’assurance pour VSP si elle existe ou pas, il faut être conscient des conditions exigées au préalable pour y avoir accès. Les conditions à remplir sont les suivantes :

  • Transporter une seule personne en plus du chauffeur.
  • Ne pas dépasser 45 km/h.
  • Ne pas emprunter les autoroutes.

Le poids léger de la voiture de 350 kg ne permet pas de prendre plus d’une personne avec le conducteur. Il est crucial de définir son chemin dès le départ, car avec une vitesse de 45km/h, l’accès aux autoroutes ne peut pas avoir lieu. Aussi, l’âge minimum requis pour conduire une VSP est de 14 ans. Ayant cet âge-là, la loi déclare qu’il faut avoir au préalable un permis AM qui correspond au BSR (brevet de sécurité routière) permettant de conduire des cyclomoteurs. C’est un examen théorique qui comprend 40 questions.

Procéder à l’assurance de la VSP

L’assurance VSP est primordiale, en fait on n’a pas le choix entre opter pour elle ou non, c’est une obligation par la loi. Il s’agit du même protocole, donc n’importe quel conducteur, qu’il soit sur une voiture avec permis ou sans permis, est exposé aux risques dus à la conduite ainsi que des parties tierces. Il faut choisir une assurance à votre VSP qu’elle soit en mode actif ou pas. En d’autres termes, si vous la conduisez ou non, une assurance véhicule est inévitable.

En fait, il existe sur le marché plusieurs offres semblables à celles des voitures ordinaires dont les contrats avec une formule au tiers ou intermédiaire, ou bien avec une formule tous risques. La loi stipule qu’il faut faire appel à la formule au tiers, c’est la formule assurance la plus basique et la moins chère, elle concerne uniquement les dommages physiques et matériels de la personne tierce lors d’un accident. Pour le reste, c’est à vous de voir si vous voulez avoir plus d’options comme celles inclues dans la formule tous risques notamment le vol, l’incendie et autres.

Vous trouverez plusieurs offres sur le marché d’où l’intérêt de bien les étudier avant d’opter pour l’une d’entre elles. Il est bon à savoir que les mineurs n’auront à faire une assurance VSP qu’après l’obtention d’une autorisation parentale. La durée de vie d’un contrat d’assurance VSP est déterminée entre les deux parties contractantes. Néanmoins, si vous constatez un dépassement quelque part, vous avez le plein droit de le résilier après un an, en regardant la loi Hamoun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *