assurance voiturette

La voiturette doit être assurée au même titre qu’une voiture classique. La démarche n’est pas bien différente, encore faut-il pouvoir saisir une bonne opportunité qui consiste en une offre complète avec un rapport qualité/prix intéressant. Nos experts vous donnent leurs recommandations et vous expliquent comment assurer votre voiturette à travers ces prochaines lignes.

Assurer sa voiturette sans permis 

Également appelée voiture œuf, si cette dernière ne nécessite pas de permis de conduire, ceci ne signifie pas pour autant que vous avez le droit de rouler avec sans disposer d’une assurance. Quel que soit le type de voiture que vous décidez de choisir, il faudra rapidement souscrire à une assurance pour VSP. En effet, il est possible qu’une voiturette subisse des dommages matériels, voire des dommages corporels que le conducteur peut subir lui ou ses passages. C’est la raison pour laquelle vous êtes obligé d’opter pour une assurance couverture. Le code des assurances propose une assurance tiers qui est une couverture minimum par laquelle est concerné tout véhicule terrestre disposant d’un moteur qui marche.

Pour quelle offre d’assurance voiturette faut-il opter ?

Pour souscrire à une assurance pour votre voiturette, il est possible de choisir entre trois offres principales. Il s’agit plus ou moins des mêmes types d’assurance automobile normale et la couverture se fait quant à elle en fonction de vos besoins et de votre budget. Les formules sont les suivantes :

  • La formule au tiers.
  • La formule intermédiaire.
  • La formule tous risques.

La première formule (la formule au tiers) est une formule qui couvre uniquement la responsabilité civique, soit les dommages causés à un tiers suite à un accident. Elle est particulièrement conseillée aux jeunes conducteurs (le plus souvent de 16 à 18 ans) qui n’ont pas encore pu passer leur permis de conduire. La deuxième formule, qui est la formule intermédiaire concerne des garanties supplémentaires, notamment celles liées au vol, aux incendies, ou encore au bris de glace. La formule tous risques est logiquement la plus chère, mais qui propose la protection maximale. Si vous optez pour une voiture neuve, cette offre-là vous est conseillée puisqu’elle contribuera à protéger votre véhicule et à couvrir les éventuels dommages aussi bien corporels que matériels !

Nos experts vous alertent encore une fois sur l’importance d’avoir une assurance même lorsque vous conduisez une voiture sans permis puisque vous n’êtes jamais à l’abri d’un accident. Il serait judicieux par ailleurs de consulter un comparateur d’assurances pour pouvoir choisir une assurance adaptée, voire envisager des garanties optionnelles, notamment ce qu’on appelle l’assistance 0 km qui vous permet une prise en charge même près de chez vous, ou encore la protection juridique qui est là pour vous proposer de l’aide si jamais il y a litige (vente ou achat par exemple), ou encore si jamais vous prêtez votre véhicule à un autre conducteur. 

Comme vous pourrez donc le constater, la souscription à une assurance n’est pas du tout compliquée dans le cas d’une voiture sans permis contrairement à certaines idées véhiculées. Vous pourrez le faire sans soucis et suivre la même démarche que pour une voiture classique. N’oubliez pas également que l’absence de permis ne vous dispense pas d’immatriculer votre voiture, chose rendue obligatoire par la législation française pour souscrire à une assurance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *